Phnom Pen et la région    retour        
14 janv
Bon, c'est le départ, RAS, par Bangkok, puis PhnomPen ( PHP pour les intimes).
Au coeur du procès des Khmes rouges en cours à PP actuellement,. a lire : Rithy-panh sort de la nuit khmere L'ELIMINATION de Rithy Pahn, avec Christophe Bataille. Grasset, 336 p., 19 €.
15 janv
24h et 3 avions plus tard, PHP est là; c'est Dimanche, peu de monde dans les rues. Les citadins picniquent sur les rives du fleuve; nous on dort non loin de là, dans cette grande chambre du vieux quartier, à deux pas du palais royal et d'une pagode célèbre pavée de mille carrés d'argent...
Alibi Guesthouse, grande maison ancienne au bel escalier de bois.
16 janv
Circulation fluide, larges avenues, trottoirs propres et entretenus, toits de pagodes en couleurs, sourires sur les visages, pizzeria company, contrastes saisissants entre les modernes et les anciens, jeunesse trépidante, petits autels de rue chargés d'encens et d'offrandes de bananes, marchés temples de la consommation...mais allons nous acheter un Ipod à 30€ ??!!
Les mobylettes et les motos sont ici à tout faire et les voitures modernes (coréennes?) ont remplacé les épaves d'Afrique...Ici, pour traverser les avenues, il faut faire comme tout le monde, traverser quoi !...mais les véhicules roulent assez lentement, bien que dans tous les sens! selon un code non écrit qu'il nous reste à découvrir! Pour se déplacer, le tuktuk à moto a remplacé le pousspouss d'Indochine et le motodug (mototaxi) vous guette à chaque coin de rue.
Achats du jour au grand marché central tout moderne et propre : un sac à dos de ville North Face (7 usd) un bouilloire électrique (3 usd), un chapeau (2 usd), une pochette de ceinture pour l'appareil photo (5 usd), une pochette ceinture (2 usd), 2 plats copieux au resto du coin (3 usd)

17 janv
Sous le signe du boudha, cette matinée au palais royal et à la pagode d'argent. Le palais, c'est un palais quoi...les rois ils travaillent pas-sauf quand ils sourient et se marient dans les magazines à papier glacé- et ils vivent bien, alimentés par les histoires que l'on raconte aux enfants...
La pagode aux 5000 dalles d'argent, surement une merveille de sol, mais il est entièrement recouvert par des tapis sauf une cinquantaine de dalles visibles...pour le reste des boudhas en chair et en os ou plutôt en or et argent, agrémentés de milliers de diamants ! qu'ils disent. et une  architecture (un peu chargée) inhabituelle pour nous, colorée et pas désagréable du tout
Une superbe fresque fait le tour des murs d'enceinte, endommagée en partie basse on suppose par les inondations. c'est tout le Ramayana qui est raconté là.
Puis l'après midi, à bord d'un redoutable tuktuk, on traverse le Mékong sur un bac local et on arrive à Kohdach -l'île de la soie - se poser quelques jours au calme et  se vider la tête avant de partir réellement en voyage.

18 janv
Sur la plage...ce matin tour de l'île en "motodup" c-à-d sur le porte bagage d'une petite mob locale.Cette petite plage nous attire, on y reviendra. L'île est charmante, sous les palmiers, cocotiers, et autres arbres. Pas de voiture, des vélos et des motos seulement sur des pistes de terre qui se glissent entre les plantations et les maisons.
A la fois très urbaine par ses maisons sur pilotis (grosses inondations en octobre dernier) et très nature par les berges du fleuve, les rizières les plantations, l'île est habitée par une population calme et souriante et par de nombreux boudhas et personnages colorés mignons tout plein !!
A midi on s'éclate avec le poisson de l' auberge. La Villa Koh Dach est à peu près le seul endroit où l'on peut manger sans risques inutiles. Ne bravons pas les esprits  du mal par des nourritures trop céléstes arrosées à l'eau du Mékong.!

19 janv
Un long moment reposant et calme devant ces jeunes musiciens aux beaux instruments et sonorités inconnus, dans cette grande salle/pagode au carrelage brillant et aux murs peints. Le boudhisme ici est un peu cool et la recherche de la sagesse se paye sous forme de "mérites" que l'on acquiert principalement en participant à l'effort financier de construction des temples.
Ce boudhisme théravada est teinté d'indouisme et de nombreux dieux apparaissent sous la coupe du boudha : Vishnou, Shiva, Hanuman, etc. Les temples sont vides et nous rencontrons très peu de "pratiquants", quelques jeunes moines qui portent leur gamelle à la recherche de nourritures terrestres et téléphone à l'oreille pour communiquer avec l'au delà ...
Belle marche à pied entre maisons, jardins, pagodes et rizières, un circuit de notre logeur, Roger, CPE au lycée de Bergerac, grand ami et connaisseur des kmhers, en disponibilité actuellement pour faire pousser cette Guest House promise à un bel avenir. Il  est ici en famille et a créé également une association "Pouma Koh Dach" qui s'intéresse particulièrement aux écoles de l'île. Erudit de culture indochinoise, il nous en apprend sans cesse, ce qui est une excellente introduction au décodage de la culture cambodgienne.
Rencontre avec des grandes marmites d'écume de soja" , un lieu fumant et chaud où l'on fait bouillir le soja pour en retirer progressivement l'écume qui, refroidie, se solidifie et sera consommée dans la cuisine chinoise.


20 janv
On se risque au restaurant local du petit marché central du village...thé vert sur glace pilée et soupe locale avec nouilles préparée à l'eau du mékong...Le restaurant est calme, tranquille, reposant. On goûte quelques fruits inconnus : fruit du dragon à la pulpe blanche, ramboutan semblable au litchis...

21 janv
"All included, all included !" for 12 $usd...(soit 48 000 riels ou 10€ environ) l'eau, le soleil, la paillotte, la natte, le riz, le poulet grillé, les algues, la sauce poivre sel citron, le sourire, pour un moment tranquille sur cette plage à la pointe nord de l'île.
Bon, nous ne nous baignerons pas finalement, l'eau est peu profonde et sert un peu à tout ici ( y compris à préparer le riz que nous mangeons?) animaux, humains, motos, vaisselle, toilettes ...
Un lieu prisé le WE, à 30 mn de PhP, où les khmers se rafraichissent de la moiteur brulante de la capitale. Ici on est très organisé. Dès le samedi matin arrivent bières, cocas, eau en bouteille, poulets, saucisses, toiles d'ombrages, chambres à air de camion, barres de glace, etc...
Les nombreux petits restaurants de plein air installent des toiles d'ombrage et les paillottes "flottantes" sont louées à la journée seules ou avec repas complet. La municipalité fait payer l'entrée du site et les parkings ( payants) s'improvisent sous ces grandes toiles vertes filtrant le soleil. Une ambiance calme et festive à la fois.

22 janv
L'année du dragon d'eau commence en Chine et ici toutes les familles qui ont une ascendance chinoise (il y en a beaucoup) fêtent le nouvel an. Offrandes des victuailles que l'on va manger à midi, cadeaux, billets factices qui seront brulés l'après midi, batons d'encens embaumant l'air. Nous sommes invités par nos logeurs et on va se régaler...
Dernière balade dans cette île de la soie où chaque maison a son (ses) métiers à tisser. La soie et le coton sont importés et les familles travaillent à façon pour les commerçants chinois. On fabrique de belles nappes, couvre lits, écharpes, tissus divers. Un bon revenu semble-t-il pour ces villages qui ne semblent pas du tout démunis.
Demain matin, départ pour Angkor.

23 janv
Traverser le Mékong en tuktuk par le ferry, on connait.
Puis 6h de bus (climatisé- ouf!) pour Siem Reap la ville des temples d' Angkor.
La route est bonne, c'est la campagne, les rizières, les palmiers, etc. Parcours sans histoire.
Siem Reap, hôtels, restaurants, ville de grand tourisme international, particulièrement nous dit-on :chinois, japonais, vietnamiens, russes en groupes organisés.
Le soir, pierrade thaïlandaise, c'et rigolo tous les petuts trucs coupés à faire griller ou bouillir sur ce "volcan" de braises rouges qui sert aussi à réchauffer l'air déjà bien à 35° !!
Bon, on ne sait pas trop quoi manger avec quoi, alors on mélange tout et c'est pas trop mal