satel ARGENTINE - CHILI
 
Avril-Mai-Juin 2006
accueil
itinéraire 



Terre de Feu
Détroit de Magellan
Tavuouonest...jicroispas...l'avion déchire les nuages et s'ouvre le paysage gris et froid du canal Beagle, désert d'eau, de rochers, de glace. Les cotes découpées ou vivaient les indiens Mayanas ne sont pas virtuelles, mais eux ne vivent plus qu'à travers quelques photos de 1883 et les anthropologues...disparus depuis le début du 20ème siècle, tués par les éleveurs anglais, les baleiniers français et les prêtres missionnaires.
Aujourd'hui, les jolies maisons aux couleurs vives ou pastel et aux toits de tôle ondulée remplacent les huttes de branchages; ici c'est Collioure en haute montagne ou Chamonix à la mer ! température moyenne de 0 en hiver et de 10 degrés en été...la mer et les glaciers quoi !
Ushuaia...Nicolas, quel ChULOT ! point d'éléphants de mer, de lions, pingouins, baleines et autres cormorans...mais des Peugeots, Givenchy, Renault, AGF, Maersk et Black et decker qui ont envahi la plage de cette ville del fin del mundo comme on dit ici - fin ou bout du monde, allez voir .
Mais que de souvenirs qui résonnent à nos oreilles : cordillère Darwin, détroit de Magellan, canal de Beagle, Jules vernes, Coloane ...

Musée maritime à l'ancien bagne
Etrange athmosphère du bagne, longs couloirs aux dizaines de portes de chaque côté, des cellules nues, des mises en scène de cire...
Expo très documentée sur les expéditions antarctiques et une histoire de la navigation en Terre de feu avec de nombreues maquettes de bateaux anciens, des cartes, ils sont tous là : Charcot, Amundsen, Magellan, Scott, Darwin, et bien d'autres.

Photos de bagnards

Devant le monument aux morts de la guerre des Malouines nous restons perplexes... Tous ces noms gravés dans le marbre au nom de rien du tout !
A côté, comme chaque année la nuit du 1er avril, les anciens combattants organisent une veillée souvenir...les militaires sont partouts...on nous offre du chocolat et du maté...il pleut, il fait froid, deux immenses feux de bois pétillent, la téle Ushuaia est là... Terra de Fuego !


Dimanche 2 avril, vite debout, il fait beau et en avant pour une belle ballade de quelques heures dans le parc naturel local...Au bout de la route Argentine, le sentier longe les criques ou vivaient les indiens Yamanis...émouvant: En plus des Cormorans et autres canards divers, nous croisons deux gros renards rouges...quelques instants d'observation mutuelle et  chacun va son chemin.

Le bout de la route argentine


Rio grande.
A la recherche du grand Patagon, nous traversons en bus la Terra de Fuego par une route de montagne d'abord ( enfin, le col principal Garibaldi est à 400 m d'altitude à peine), petites stations de ski de piste et de fond, puis morne plaine d'herbages et de buissons, toupeaux de vaches et de moutons, bandes de Guanacos , beaucoup d'oiseaux. En fait de Patagon, nous nous trouvons nez à nez avec une truite géante... Bon, ici, la pèche à la truite est reine, il parait qu'on en sort d'énormes et que ce sport attire beaucoup de monde...Le soir nous espérons nous régaler d'une belle trucha sauvage des torrents de terra del Fuego mais qué nanni !!...on n'en sert pas dans les restaurants car le commerce n'est pas autorisé nous dit-on...seulement la pèche sportive et la consommation familiale...
A Rio Grande, la visite de la Mission Salésiane, aujourd'hui lycée agricole, est un peu édifiante et rigolote. Un brave père nous fait un numéro de clown des plus étonnant avec un perroquet à propos d'un film ethno sur les indiens Onas. Les soeurs leur apprenaient le tricotage et à s'habiller en civilisés, puis l'école, la messe, tout ...aujourd´hui il n'en reste plus et les soeurs sont toujours là ! Bon quelques éleveurs guerriers les ont un peu aidé ! Merci pour les Onas... 
   

Estrecho de Magallane
La route longe la côte à travers des paturages à perte de vue et les champs de pétrole et de gaz de Total Austral.
Nous passons au Chili grâce à de souriants douaniers qui tamponnent à tour de bras, puis c'est le détroit, le barco qui nous traverse...
Fidèle à sa réputation, vent, neige, pluie, froid, grosses vagues...et dire qu'il y a 500 ans ils sont passés là sur des petites coquilles de noix !
En dehors du passage de la route et du bac, quelques constructions, des champs de mine ! l'endroit n'e pas du beaucoup changer depuis, il n'y a rien, de l'eau, des nuages, de la terre désolée, du vent...lieu assez saisissant.
On pense à nos livres d`histoire de l'école primaire.
Difficile de rester sur le pont du "Barco" durant la courte traversée, tellement le vent est fort et violent, les vagues houleuses... puis le soleil déchire les nuages, puis il neige...

Punta Arenas
Jusque là petit grain de sable sur la carte, Punta Arenas devient busquement à notre arrivée une grande ville moderne de 120 000 habitants ! Nous sommes venus là pour les pingouins par dizaines de mille, mais ils ne nous on pas attendu ( Comment !), ils sont partis vers des eaux plus chaudes (eux !).
Donc nous ne resterons pas longtemps


Puerto Natales, Pralognan la Vanoise quoi !...
Des agences, des hébergements à la toque, des restaurants...c'est le point de départ du Parc National de Torre del Paine. Ouvres les yeux,  3 grandes tours de 2500 m au niveau de la mer ! qui dominent ce très grand parc naturel chilien. Beaucoup d'animaux : guanacos,renards gris, ñandus, hulmes, pumas, très visibles ( sauf le puma et le condor), des grands lacs glaciaires partout, notre premier tempano (iceberg)...
Un petit tour de mini bus et puis s'en va, il fait trop froid et de vent pour aller marcher quelques jours là !


 
lapa2

Là vivaient les Yamanas il y a à peine 100 ans

ushu

Une vue d'Ushuaia


ush

 Une vue d'Ushuaia


mapa
Repartition des indiens

rt

Fin de route 3

de

El estrecho de Magallane !!!

to

Parc torres del Paine

te

Premier témpano ( iceberg, glacon !)