satel ARGENTINE - CHILI
 
Avril-Mai-Juin 2006
accueil
itinéraire 



Nocturnes en Bolivie 23,24,25,26,27 mai

Refuge St bernardo, quelque part sur l'altiplano du sud bolivien.

0h35, La noche est longue dans ce refuge de la magnifique Laguna Colorada. Altitude 4500m. Le groupe des 6 que nous formons depuis le matin se retrouve dans un dortoir de 6 lits, très froid, sanitaires inexistants...

0h40, Sorrocho, le mal d'altitude...maux de tête, sinus irrités, narines sèches,respiration courte, poitrine oppressée, maux d'estomavc, jambes lourdes...les lits grincent, chacun se pelotonne dans son duvet, au plus chaud sous les couvertures...nous n'y échappons pas.
0h45, angoisses. que peut-il arriver d'autre ? que faire si qulqu'un va plus mal ? Ce refuge est nul et perdu à 4500 m...surement 4 ou 5 heures de piste pour sonner chez le premier médecin...ont-ils seulement de l'oxygène ?

0h50, baños, 2 vasques sans chasse d'eau pour les 30 personnes logées quotidiennement...à cette heure-ci, ça commence à sentir...






0h55, frontera, le petit poste frontière bolivien crinqué à 4000 m, les gardes restent là un mois avant d'être remplacés. Glacial.
Heureusement un bon petit déj nous a réchauffé avant de monter dans le 4x4 Toyota de l'agence Estrella del sSur qui nous emporte pour trois jours à travers cet altiplano inmense et magnifique.




1h, tranquilo, c'est le surnom donné aux "campesinos" de cette région, tranquilo car le geste est lent, adapté à l'altitude. Le temps s'écoule mollement et c'est peut-être une des raisons de l'origine du nom "Desierto de Dalì", l'autre étant surement les excroissnces rocheuses sur ce plateau lui donnant un air bien surréel...il n'y manque que les montres coulantes du génial maestro!!





1h05, Laguna Colorada, toute rose comme les flamans andins qui en ont fait leur repère, et tout blanche de glace et du borax qui transpire des profondeurs par tous les pores de la terre.

asa as

1h10, altitude. Ce passage à près de 5000 m ce matin...plus haut que notre sommet national !!

1h15, désert. paysages fabuleux. Le désert est plat, plat, plat, caillou ou sable, sans végétation. Les montagnes tout autour paraissent peu élevées car sorties du plateau, mais flirtent tout de même avec les 6000m.

1h20, minerai. Il sort de partout sur ces sommets aux roches multicolores, verts, ,rouges, jaunes. bleus,marron, blanc. rose, violet...tout y passe selon l'orientation du soleil.

asas



1h25, sol de mañana, le sol bouillonne et souffle fortement, on ne s'approche pas trop, á présde 5000m les bulles de boue s'eclatent !!! ploff ! plok ! splatch !...etrange phenomene qui nous laisse silencieux.

as as

1h30, bain chaud...ne pas trop bouger, eau á 35 degres, altitude 4800 m ! Mais il faut se baigner une fois la...




Hotel de sel d'Atullcha, au bord du salar d'Uyuni

0h15, nuit reposante dans cette chambre matrimoniale de cet hotel construit en blocs de sel...oui, oui, si on goute les murs, ils sont salés...

0h20, tiens, nous sommes seulement á 3600 m, on respire mieux.

0h25, Hotel de sel, oui, tout est en sel, le sol, les murs, les lits, les tables de nuits, les bacs, les tables á manger, les chaises...étonnant.








0h30, San Juan, notre premier village bolivien, un peu desole, peu de monde, des lamas, une eglise, un petit musee, une necropole de pierres...le temps s'ecoule lentement entre les champs de quinoa, les plages de sel et les espaces caillouteux ou paisent les lamas.

0h35, Emilio, notre chauffeurguidecuisinierinfirmier, a beaucoup de merite. la conduite est tres dure sur ces pistes montagneuses, ces plateaux chauds et deserts, ces champs de rochers, le froid la nuit...







0h40, sels mineraux, il en sort de partout, principalement du borax. Chaque lagune peu profonde prend des couleurs differentes selon la nature des sels, les micro-organismes, le vent, le soleil.


0h45 altiplano...comment dire, c'est haut, c'est plat, chaud et froid, et ca n'en finit pas , beaute sauvage, etrange, platitude sur fond de sommets qui ne lassent pas les yeux. <souvent des vigognes sauvages nous regardent passer, craintives.


0h50, fleur de pierre, c'est la nourriture des vigognes qui fouillent le sable et les graviers pour manger cette sorte de lichen colle á la roche. La vigogne reste sauvage, non apprivoisable et protégée, elle cesse de se reproduire en captivité et refuse de manger.
as
0h55, llama, braves betes aux poils longs et uniquement apprivoises, on le tond et on le mange...ils ont les oreilles et la tete colores par des rubans de couleur de chaque proprietaire.Les troupaux se promenent en semi-liberte.







1h00, repas, Emilio ouvre les portières arrieres du Toyota, dispose une nappe sur le plancher du coffre et installe les plats qu'il a prepare, " amigos, la comida esta lista !", tomates, thon, avocats, bananes, salade de riz ou quinoa, jambon cuit, fromage sale.








Hostal Kara Wasi, Uyuni

0h10, Uyuni, petit village de 15000 hab á 3600m d'alt. point de depart des excursions dans le salar et l'altiplano, 5600 km d'Ushuaia, le point le plus au nord de ce voyage.
0h15, Feria, nous arrivons vers 15h et c'est la foire...nous voila vraiment en Bolivie...chapeaux melon et jupons plisses, borsalinos et bottes de cuir ! Deux bonnes heures dans cette foire qui nous rappelle bien les marches africains.










0h20, salar, fanfastico !! il merite mieux qu'une pensee nocturne, il faut vraiment leur mettre les photos...


h25, fete des meres, hier soir, nous assistons a une soiree publique pour celebrer "el dia de la madre", sketchs, danses et chanteurs locaux, folklore et bandas de l'infanterie, clowns, se succedent sur scene, louant la mere nourriciere...






0h30, ile Hina Huaca, au ñilieu du salar, attention elle pique, belle promenade en photos








0h35, un autre hotel de sel, rigolo, tout blanc, construit sur le salar, il s'appelle Playa Blanca !!

as

0h40, Colchanie, petit villagfe industrieux qui exploite cooperativement le sel du salar. On le nettoie, on rajoute de l'iode et on le vend. J'essaye  d'echanger mon chapeau dogon contre un bolivien, mais elle n'en voudra pas.
as

0h45, cementero de trenes, rigolo toutes ces vieilles locos a vapeur, echouees la on ne sait comment ni pourquoi, au milieu des plateau desertique. Seule la ferraille a survecu et les locomotives rouillees laissent mollement passer le temps.
0h50, cactus, cactus, cactus, cactus, cactus...



Hôtel Valle Hermoso, Tupiza, quelque part sur la route qui nous ramène vers l'Argentine

9h, on dort bien.
7h, pensée pour cette magnifique route de 300 km, durée du tejet, 8h.
D'abord l'altiplano, on connait.
Puis brusquement la route descend vers le lit d'une rivière qu'elle utilise pour se frayer un chemin dans les canyons avant d'arriver à Atocha, gros village minier ( plomb).
Puis c'est une route de montagne qui nous attend pour 3 grosses heures, épingles à cheveux, lacets, passages en crête, descentes rapides, on connait, mais ici, à plus ou moins 4000 m c'est un peu impressionnant...
asas







La piste en très bon état large et entretenue, s'étire entre canyons encaissés et sommets dégagés, cols ventés ensoleillés et trous d'eau glacés, mines, cactus, rochers colorés.
Ensuite une grande "quebrada", grand canyon au fond plat, aux rochers de plus en plus rouges, nous conduit vers Tupiza, gros bourg des rochers niché au crux de cette fantastique géologie du sud bolivien et nord argentine que nous allons bientôt traverser en direction de Salta.







Hôtel Valle Hermoso, deuxième nuit.

6h30, les cloches sonnent, tiens, plus de mosquée depuis 2 mois...
6h35, petit nescafé grace au thermo qui est ici un accessoire indispensable et que nous avons acheté très vite en Patagonie.
6h35, Bolivie, juste un petit aperçu de 4 jours pour ce pays, mais qui nous donne bien envie d'y revenir...
Aperçu des régions du sud-ouest à travers les sites géologique et deux village, Uyuni et Tupiza. ici, les gens sont sont petits, gentils, souriants, serviables, les anciens portent chapeau melon et borsalino. Leurs enfants ont le téléphone à l'oreille et un bon sens du commerce, les plus jeunes sont au cybercafé, jeux vidéos, ou sur la place avec leur skate, d'autres, à cheval, conduisent les touristes ou les taureaux...
Les enfants travaillent ou vont à l'école.
On sent un pays peu équipé, les rues sont propres et personne ne nous aborde. Les marchés sont bien fournis en produits locaux et d'importation...on regarde avec envie les télés en vente et autres biens de conso courante.
7h, Bolivie, effervescence sociale et politique en ce moment, autour de trois thèmes principaux: redistribution des terres, nationalisation des richesses, gaz, pétrôle et mines diverses, nouvelle constitution pour le mois de juillet. Ces thèmes sont largement affichés partout et dans la presse. Evo Moralès est copain avec Chavez qui va lui fournir du pétrole et l'aider dans la mise en place des nationalisations... Mr Bush, nous n'avons pas vraiment l'impression que ce pays devient anti démpcratique...ni anti américain...il essaye simplement de récupérer ce qu'on lui a pris ...
7h15, parrillada. A 11 h, rendez-vous avec le dueño d'un restaurant champion de la parrillada...pour une connaissance approfondie de l'objet, si vous ne savez pas, voir les photos...
A la fin, nous sommes invités chez lui (lors de notre prochain passage à Tupiza !!) et les photos seront utilisées par Isaïas pour réaliser le futur calendrier du restaurant !! nous finnissons par un échange de cadeaux juste avant le départ du bus pour l'Argentine...
Rendez-vous dans quelques jours.

as








as

as

as

as

as








as


as

as

as


as

as

as

as

as

as

as


as

as





as


as


as



as

as

as
as
as




as





as

as
as