satel ARGENTINE - CHILI
 
Avril-Mai-Juin 2006
accueil
itinéraire 


Le désert d'Atacama
La vallée de la lune,
les geysers du Tatio

Aux confins de la Bolivie et du Chili, la nature a projeté à 4 000m d'altitude des fragments d'océan, dépressions éternellement salées entourées de volcans ...

21 mai, St Pedro de Atacama
Aujourd'hui, tout le Chili commémore la victoire de la guerre du Pacifique contre le Pérou et la Bolivie, qui se termina par l'annexion du désert dÁtacama et de la côte nord, privant ainsi la Bolivie d'un accès à la mer et donnant au Chili le contrôle des ressources du sous-sol très riche de cette région...
Une très grande fresque réaliosée par les enfants de l'école, enserre les murs des arcades du bâtiment communal. Grande allégorie sur la mer et le sol et sous sol marin ayant précéde la naissance du salar, ou allusion à la revendication bolivienne d'un couloir d'accès au Pacifique...
" La mer est notre passé, elle sera notre futur "
St Pédro, village calme aux murs d'adobe, terre sèche, aux rues très propres, aux terrains ombragés, aux nombreuses boutiques, agences touristiques, restqurqnts, hospedajes. 4000 hab dans cette oasis au coeur du désert, en bordure d'un des olus grands lacs salés du monde.
St Pedro de Atacama, au bord de cette dépression salée née d'une poussée de la cordillère de Dameyko il y a 80 millions d'années, emprisonnant ainsi une véritable mer aujourd'hui asséchée, aux sédiments recouverts ensuite 45 millions d'années plus tard par la poussée andine plus jeune. Près de 250 volcans quasiment tous actifs entourent cette zone, la dernière éruption a eu lieu il y a trois semaines, fumées et cendres...du volcan Lascar très proche de St Pédro. Beaucoup déau soutterraine, salée, qui remonte à la surface et dépose le sel par capillarité. Le sol est ainsi compos´´e de cristaux blancs qui enserrent qulques lagunes remplies par les eaux d'écoulement des montagnes proches et envahis par les flamans andins qui  y installent leurs nurseries. Nous sommes à 2500 m entourés de sommets volcaniques entre 5000 et 6000. Notre première excursion nous amène à 4300 m
" ne pas se lever rapidement quand on se baisse, et pas de geste brusque...tranquilo..."dit le guide.
ici, les agences ont une bouteille dóxygène dans leur trousse à pharmacie !
St Pedro, 15 oasis se partagent ancestralement les terres cultivables irriguées, habitées depuis maintenant 10000 ans. Les Lincan Antai ont éte colonisés par les Tiwanakus, les Incas, puis les Espagnols, mais le mode d'organisation coopératif est resté et s'applique aujourd´hui également aux activités plus modernes que sont l'écotourisme et l'accueil. Le système d'irrigation est chaque année entretenu par l'ensemble de la population. Quelques "Ayllus" sont repeuplés par les communautés, vivant principalement d'agriculture et d'élevage des lamas. Mais aujourd'hui, les hommes vont à la mine travailler...

Geysers du Tatio
lever: 3h
départ: 4h
2 h de route pour 80 km
altitude: 4500 m
température extérieure: - 15 celsius
temperature de l'eau jaillissante: 200 celsius
Mais quel spectacle grandiose que ces geysers qui sortent de terre sur 2 ou 3 km, à la Punta del sol (lever de soleil) !
Ici, le magma n'est qu'à 3000 m et des rivières souterraines le rencontrent, ce qui produit d´énormes vapeurs qui remontent à la surface en se reliquéfiant au contact dans les masses plus froides, puis poussées par la forte pression, jaillissent du sol et se vaporisent à nouveau au contact de l'air glacé. jets de plusieurs mètres, bouillonnements impressionnants...le bruit de l'eau qui bout sous les pieds...attention aux bulles qui sortent de partout !!
Le sol est troué, crevassé, fissuré, l'activité très intense se déploie seulement au petit matin, de 6h à 8h environ.Avant il fait trop froid, après il fait trop chaud et tout redevient calme.
Un seul grand geyser est permanent. Le phénomène géothermique est comparable à ceux du Yellostone ou de l'Islande. Les geysers du Tatio, les plus élevés du monde (4500m) et les seuls parcourus au petit matin par les bandes de vigognes...









St pedro, nous y sommes depuis quelques jours, 4 jours de traversée du désert en bus nous ont amené depuis Valparaiso jusqu'à St Pedro, 1500 km. Un choix délibére pour traverser cette région de jour, en s'arrétant le soir dans des villages, pour mieux percevoir ce désert.
Atacama:
100% minéral
100% ciel bleu
100% désertique
100% soleil
100% dépendant des activités minières
Quelques villes en bordure du Pacifique, vivant le plus souvent dans la brume épaisse. le désert s'arrète à la côte par un fort dénivelé et les villages se nichent au creux de petites vallées plus ou moins fertiles, se terminant par un port de chargement de minerai ou s'accrochent de gros cargos.
Du minerai partout, des sels minéraux idem...nous révisons notre tableau de Mendéléiff...cuivre, argent, or, platine, lythium, potasse, nitrates, tout y passe et j'en oublie...
Comme ce désert est peuplé !!
ici, les villes se font et se défont au grés des découvertes et des exploitations de de gisements, Des montagnes entières se déplacent et des trous de près de 1000 m se creusent avec des pelles mécaniques aux godets levant 300 T !! Une richesse économique inmense qui fqit vivre cette région tout  en la polluant beaucoup, et pour une bonne part le Chili. Les mines de cuivre, nationalisées par Allende le sont restées et ce pays est le premier producteur.
C'est vraiment une découverte, les installations minières se comptent par dizaines de doigts de la main !!


at

at

at

at

at

at

at

at

at

at

at

at
at

at

at

at

at

at

at

at



at

at

at

at